ÉCO-COMMUNICATION : MOBILISER LES ACTEURS

Pour préparer une démarche d’éco-communication il est essentiel de mobiliser l’ensemble des acteurs clés en commençant par votre équipe de communication et jusqu’aux services avec lesquels vous travaillez pour assurer la cohérence de vos actions.

Sommaire du dossier

Intégrer les achats dans la démarche d’éco-communication

 

Dans le respect des règles habituelles imposées à chacun en termes de procédures d’achats, on cherchera à intégrer des considérations environnementales lors de consultations ou d’appels d’offres de prestataires.

En matière de développement d’achats éco-responsables, le décret n°2006-975 réformant le code des marchés publics publié au journal officiel le 4 août 2006, permet aux acheteurs publics d'établir un cahier des charges incluant des critères sociaux et environnementaux tout en garantissant la possibilité d'obtenir pour leurs marchés le meilleur rapport qualité/ prix.
Le règlement interne des marchés de certaines entreprises, fait également référence à cette possibilité, c’est le cas de l’ADEME.

En invitant les prestataires et fournisseurs à participer également à cette démarche et en agissant ensemble, vous incitez chacun à faire évoluer sa propre activité vers le développement durable.


Exemples de mentions liées à l’environnement dans un dossier de consultation :

Vous devez gardez à l’esprit que le choix peut être fait :

  • soit d’exiger des caractéristiques environnementales des offres, en intégrant directement des spécifications techniques précises dans le cahier des charges (par exemple : papier 100 % recyclé), les offres ne répondant pas à cette exigence n’étant pas recevables,
     
  • soit d’évaluer des caractéristiques environnementales des offres, en identifiant des critères de choix des offres (par exemple pourcentage élevé de fibres recyclées), les offres étant classées - pour l’aspect “environnement” - selon ce pourcentage.