Éco-événement : choisir le bon lieu

 

OPTIMISER ET LIMITER LES DÉPLACEMENTS

Cherchez un lieu facilement accessible en transports collectifs (métro, tramway, train, bus…), à vélo, à pied, afin d’éviter l’utilisation des voitures individuelles (personnelles, taxis…) et ainsi de limiter la pollution.

Pour héberger les différents publics (intervenants, artistes, visiteurs…), privilégiez les  établissements écolabellisés, faciles d’accès ou situés à proximité de l’événement.
Invitez les hôtels à participer à ces actions (mise à disposition de vélos, récupération des badges des visiteurs pour les réutiliser...).

Les transports et déplacements sont en effet la source la plus importante d’impacts environnementaux d’un événement

 

PRENDRE EN COMPTE LA GESTION DE L'ENERGIE, DE L'EAU, DES DECHETS

Informez-vous sur les efforts réalisés par le gestionnaire du site quant à la prise en compte de l’environnement. Même si les bâtiments HQE (Haute Qualité Environnementale) sont encore peu nombreux, peut-être avez-vous la chance d’en avoir un à proximité ?

Les gestionnaires des lieux pourront vous informer sur l’engagement de l’équipe : démarches en matière de responsabilité environnementale et sociétale (ISO 14001…) et efforts réalisés sur les aspects suivants :

Énergie

  • Limitation des besoins d’éclairage grâce à la lumière du jour.
  • Interrupteurs détecteurs de présence dans les lieux de passage (toilettes, couloirs).
  • Lampes à économies d'énergie (fluocompactes, LED) dans les lieux éclairés longuement ou en permanence.
  • Pré-équipement électrique adapté aux besoins les plus courants (prises de courant, accroches...).
  • Isolation, système de chauffage et de climatisation.
  • Température à 19 ° en hiver, à environ 24 °C en été.
  • Aération n'est ni trop ni pas assez grande, juste suffisante pour renouveler l'air.
  • Éclairage par tube de lumière lampes basse consommation.

Eau

  • Réducteurs de débit aux robinets et des WC double-chasse.
  • Robinets à arrêt automatique rapide (réduction de la consommation).
  • Produits d'entretien : formation du personnel, respect des doses et choix de produits écologiques (écolabel européen ou exigences équivalentes).

Déchets

  • Implantation de collecteurs de déchets en nombre suffisant en accord avec le gestionnaire du site et traitement dans les filières adaptées.
  • Cendriers aux entrées extérieures.
  • Traitement spécifique que nécessitent certains déchets (huiles de fritures, déchets alimentaires, moquettes…).
  • Produits de nettoyage écologiques, essuie-mains en tissu…
     

ATTENTION

Pensez à vous informer sur les bonnes pratiques de gestion du site extérieur et adoptez les bons gestes s’il s’agit de sites naturels préservés ou protégés.
Préférez des aménagements ponctuels que vous pourrez récupérer et réutiliser. Par exemple : mettez en place un fléchage plutôt qu’un marquage au sol à la peinture.