ÉCO-CONCEVOIR UN PROJET ÉDITORIAL

Dans une logique d’éco-édition, l’impact environnemental de votre édition peut être limité grâce à votre réflexion sur les supports les mieux adaptés, vos choix graphiques et la durée de vie de votre projet.

Sommaire du dossier

Optimiser les supports : papier versus digital

 

Face au papier, les outils numériques sont nombreux : site Internet, version électronique online ou offline (clé USB, CD, DVD), e-mailing, etc.
Ils permettent de réduire la quantité d’éditions fabriquées, d’éviter les rééditions en diffusant des mises à jour, ou même de se substituer à l’édition elle-même, à condition d’éviter les transferts de pollution.

C’est donc à vous d’évaluer comment réduire au maximum les impacts environnementaux de votre projet, en ayant conscience des enjeux et bonnes pratiques liés au choix du papier et/ou du digital.

 

Impacts du support papier

La fabrication du papier (vierge ou recyclé) est à l’origine d’impacts environnementaux en matière de consommation d’énergie, de consommation d'eau et de rejets dans l'eau et l’air.

Pour limiter ces impacts lors de vos impressions chez l’imprimeur ou au bureau, vous pouvez :

  • Utiliser des papiers plus respectueux de l'environnement (pour plus d'informations, rendez-vous sur la page de l'Ecolabel Européen sur www.ecolabels.fr)
     
  • Limiter votre consommation de papier :
    avec une impression recto/verso bien sûr, mais aussi le choix d’un grammage juste et nécessaire selon le type d’édition (le papier que l’on utilise dans les imprimantes a un grammage compris entre 70 g/m2 et 100 g/m2. A partir de 150 g/m2, le papier devient rigide. Pour des flyers, on recommande 135 g/m2), l’optimisation de la mise en page (taille des interlignes, suppression de pages quasi vides entre chapitres, adaptation de la largeur de la marge selon le mode de reliure.
    Par exemple : passer d’une marge de 1,5 à 2,5 cm, peut induire la consommation d’une page de plus toutes les 6 pages).
     
  • Choisir le format adapté : en choisissant un format standard (A4, A5…), on peut limiter les chutes de découpe et donc les quantités de déchets et les consommations de matière. Echangez avec votre concepteur et/ou imprimeur pour vous assurer des formats pratiqués les moins générateurs de chutes de papier.
     
  • Eviter les impressions qui utilisent un pelliculage, un vernis ou une dorure à chaud pour faciliter le recyclage du support.

Impacts du support digital

Envisager une version électronique de votre document peut permettre de limiter les impacts environnementaux liés à l’impression si vous agissez dans le cadre d’un dispositif numérique éco-conçu.

Pour que la dématérialisation de votre document permette une réduction de l’impact environnemental, vous pouvez notamment :

  • Inciter le destinataire à adopter les bons gestes, en inscrivant une mention type « N’imprimez que si nécessaire » et en prévoyant une version imprimable éco-conçue.
  • Adapter la capacité et la taille de votre clé USB/CD-Rom au « poids électronique » de vos documents. Evitez aussi les sur-emballages pour limiter la production de déchets et obtenir des gains en cascades sur la logistique de diffusion (transports, stocks…).